Veux-tu visiter tous les pays du monde

ou te laisser glisser dans les profondeurs de ton être ?

Veux-tu goûter à toutes les expériences extraordinaires

ou t’approcher si près de toi que ton âme en frémit ?

Si près de l’autre que s’ouvre l’infini ?

Veux-tu grimper tout en haut des plus hautes montagnes

ou apprendre à rester droit dans la tempête qui te transperce ?

Et oser t’effondrer et traverser le désespoir ?

Veux-tu découvrir tous les concerts, livres, spectacles, films

ou tendre l’oreille aux merveilles et abîmes de la musique de l’instant ?

Bien sûr tu voudrais connaitre tous les paysages, escalader tous les sommets, inviter ton cœur à tous les opéras, te baigner dans tous les océans, … et tous t’enseigneraient.

Mais tu n’as pas la vie éternelle ! Et dans cette course – avide peut-être – tu risquerais de perdre ta quête véritable.

Chaque matin t’interroge à nouveau :

Veux-tu visiter tous les pays du monde

ou te laisser glisser dans les profondeurs de l’être ?

Brigitte Chavas

 

Une réponse

  1. Coucou Brigitte,

    Texte toujours magnifique, mais qui pose question.
    Je pense, que les 2 sont possibles quand on le fait en accord avec soi même et non par obligation ou faire plaisir à quelqu’un, et surtout dans la limite du raisonnable.
    C’est vrai qu’une RH est aussi beau et déstabilisant qu’un magnifique paysage
    Belle soiree bisous
    Denise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.